Emargeant nos futurs dépendances. « Nos larmes le long de leurs courbes »
Petit coucou 😉

Comme l’impression de se faire rouler

Le temps est alors venu d’enfiler sa tenue de loup garou et de chasser les friandises de la voisine, madame Berth. Chaque année depuis maintenant 10 ans depuis mon installation à Paris nous récidivons cette tentative de réveil de la passivité même. En effet madame Berth n’aime pas bouger. Pas du tout. Lorsqu’il s’agit d’aller chercher un courrier ou un colis elle sonne à ma porte ou à celle du voisin. Elle invoque un énième problème de temps. La fois dernière c’était l’excuse d’un journal d’information qu’elle ne devait surtout pas louper car son gendre devait peut être passer à la télé. Autant vous dire que quand le lendemain je lui demanda comment avait été celui-ci à l’écran et qu’elle me répondait qu’elle s’était trompé de jour en me tendant ses clés de boites aux lettres je l’avais mal pris. Ah là d’une certaine manière je voyais en cette fête comme mon opportunité de vengeance annuel.

« – Tu as bien préparé les claques doigts pour l’ouverture de la porte ? dis-je tout sourire à mon amie non coutumière du fait

– Mais enfin tu penses pas qu’on va lui glacer les sangs, ou même pire, lui faire perdre son temps à faire ces pitreries ? On a dépassé l’âge tout de même, dit elle plein de compassion, elle qui sans le savoir m’avait rappelé les raisons mêmes de mes enfantillages « 

Et au moment où on aller aller l’effrayer je vous le donne en mille : « Ding ! Dong ! »

« -Des bonbons où la mort ?! nous fit la madame Berth déguisée en sorci… non en elle même … »

Mood moment

En ce moment pour évoluer à mon boulot je suis une formation en Management de projet. Ah! Je peux vous le dire ça ne m’avait pas manqué de me lever à 5h50 pour un trajet frigorifique ! Mais bon, heureusement que le Vendredi est en distanciel. Comme vous le savez le matin: deux oeufs aux plats cafés une page de mon livre en cours et c’est parti.

Rooh là là encore ce voisin qui sort en même temps que moi. Pas envie de le croiser il va me poser trente milles questions. On en a tous un voisin comme ça. Et en vérité on a tous un peu de sa curiosité en nous. Ah ça va aller à cette heure ci le train n’est pas remplit. Je me cale au chaud pour poursuivre ma lecture de Dune. Et au moment où le seigneur Leto arrive sur Arrakis deux personnes s’installe dans les fauteuils face à moi. Je n’ai rien contre le contact mais je l’avoue… le matin je ne suis pas très sociable. Voire pas du tout. Et ça les formateurs ou bien ceux qui font les planning ne semblent pas vouloir en tenir compte.

Et c’est reparti comme entrainer dans le tourbillon il s’agit de tenir. Oui tout ceci comme les plus grands accomplissements relèvent de l’endurance.

Merci à tous de m’avoir lu, j’espère que ma nouvelle vous aura plu si c’est le cas n’hésitez pas à vous abonner ( si ce n’est pas déjà fait ) et à effectuer un don pour participer à la vie du blog 🙂 Merci à vous vous êtes les meilleurs !

Ponctuel
Mensuellement
Annuellement

Faire un don ponctuel

Faire un don mensuel

Faire un don annuel

Choisir un montant

€5,00
€15,00
€100,00
€5,00
€15,00
€100,00
€5,00
€15,00
€100,00

Ou saisir un montant personnalisé


Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

4 Replies to “Dolor et Brull”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :